Après notre séjour dans les rizières du nord de l’île de Luçon et la découverte de Bataan, nous voici dans l’archipel Philippin des Visayas. Trois îles sont à notre programme : Cebu, Siquijor et Bohol. Nous sommes toujours accompagnés de la famille de Baptiste, que du bonheur !

Pour nous suivre sur Instagram :

https://www.instagram.com/trek_time/

Au paradis bleu de Moalboal

C’est sains et saufs que nous arrivons dans la province de Moalboal, sur l’île de Cebu.

Arriver entiers n’était vraiment pas gagné après deux jours de transport. En effet la conduite des philippins est en grande partie basée sur la chance, et avoir un chauffeur de taxi qui s’endort au volant ne nous a pas tellement détendu…

Le thème passe du vert au bleu ; nous laissons les petits villages et la cohue de Manille pour un village balnéaire ; et surtout, nous sortons avec excitation le masque et le tuba.

Depuis la plage de Panagsama, nous nageons dans un immense banc de sardines. Et la vie marine près de notre quartier (dream land) est encore plus magique, nous rencontrons même de belles tortues.

Afin d’aller voir tout ce beau monde de plus près, Baptiste et Sylvain s’offrent une plongée en bouteille. Il va y en avoir des vidéos 😊 !

Evidemment, il y a beaucoup de poissons et de fruits de mer dans les restaurants, nous nous faisons plaisir !

À une petite demi-heure de scooter, il y a la rivière Matutinao que l’on peut longer à pieds sur quelques kilomètres, avec plusieurs cascades. L’eau est bleutée, c’est très joli mais trop fréquenté, dommage.

✈  Manille – Cebu : vol air asia, attention, les vols partent du terminal 4, ne vous trompez pas comme nous.

🚖 Nous étions cinq et pressés, nous avons donc privilégié les taxis aux transports en communs :

  • Aéroport de Cebu – Moalboal : taxi, trajet de 4H, des bus partent de Cebu city, il y a énormément de bouchons, retourner dans la ville va vous faire perde du temps. 3200P/5p. Des taxis et vans attendent à la sortie.
  • Moalboal – port de Liloan : taxi de 1H40, 2800P/5p, réservé via notre logement.

La mignonne Siquijor

A présent, nous explorons la petite île de Siquijor, une autre île de l’archipel des Visayas. Les fonds marins sont toujours déments (tubod sanctuary). Nous n’y rencontrons plus de tortue mais des serpents tricots rayés ! Ils sont super venimeux – leur venin est mortel (leur morsure équivaut à 10 fois celle du cobra royal) – mais pas agressifs 🤞.

Nous logeons à San Juan, une petite ville qui semble vite s’agrandir en structures touristiques. Lors d’une nouvelle journée balade à deux roues, les paysages deviennent plus sauvages, c’est parfait pour nous. Nous atterrissons un peu par hasard sur une jolie plage déserte, la monkey beach.

Il y a une multitude de cascades sur cette île, nous avons choisi les chutes de Cambugahay. L’eau y est bleutée, c’est vraiment magnifique et bien moins fréquenté que les cascades faites précédemment à Cebu (tôt le matin c’est mieux). Nous nous sommes bien amusés à sauter à l’aide de cordes.

Bien sûr, les couchers de soleil sont toujours et encore exceptionnels.

🚢 Port de Liloan (Cebu) – port de Larena : un seul bateau à 10H, 3H de traversée, achat des tickets sur place. 225P/p

🚖 Larena- San Juan : jeepeney de 45mn, 700 P/5p, se trouve facilement à la sortie du port

🛵 Location d’un scooter entre 350 et 450P/jour

Émerveillements à Bohol

C’est désormais sur l’île de Bohol que nous nous trouvons. Nous dormons à Panglao, c’est une grosse station balnéaire, pas du tout tranquille, très fréquentée. Heureusement notre logement se trouve à l’écart.

Nous avons à peine débarqué que nous partons vers les célèbres chocolate hills. Le trajet est sympa, il nous fait parcourir un paysage vallonné, avec de nombreuses nuances de verts. Les forêts de palmiers et bananiers alternent avec des petites rizières.

Puis nous apercevons les premières collines. Un belvédère sur l’une d’entre elles nous permet de contempler ce paysage inhabituel.

Nous n’avons qu’une journée sur place, mais elle est rudement bien organisée.

Nous nous levons avec le soleil, et prenons la mer, à bord d’un banka.

L’eau se confond avec le ciel rosé, c’est magique.

Des dauphins s’amusent avec les bateaux après une petite heure de navigation.

Nous sommes ensuite déposés sur l’île de Balicasag. Depuis cette île, il existe trois spots de snorkeling, accessibles uniquement avec guide, et payants. Eh oui, le tourisme de masse est bien là. Nous voyons une dizaine de tortues puis un récif corallien avec des millions de poissons.

C’est avec des étoiles plein les yeux que nous repartons, mais la journée n’est pas encore terminée.

Nous voilà dans la réserve des tarsiers, un animal gros comme votre poing, en voie d’extinction. Nos longues tentatives pour en observer à Bornéo (L’incroyable Bornéo : au cœur du Sabah) à l’état sauvage n’ont pas portées leurs fruits, nous sommes donc contents d’en voir enfin. Il peut tourner sa tête à 180° de chaque côté, ses yeux sont énormes.

Celui-ci est paisiblement endormi, vraiment craquant :

🚢 Port de Larena (Siquijor) – port de Tagbilaran (Bohol) : un seul bateau à 12H30, 1H30 de traversée, 700P/p et 70P par bagage

🚖 Tagbilaran – Panglao : 45mn en taxi, 700P/5

🚢 Tagbilaran – Port de Cebu : 2H de traversée, des bateaux toutes les heures, 475P/p 100P/bagage

🚖 Port de Cebu – Aéroport : 45mn en taxi, 500P/5

Let’s go

Voilà, notre superbe semaine dans les Visayas se termine, c’était assez speed, mais vraiment chouette.

Direction l’île de Palawan !