Pour notre plus grand plaisir, l’équipe de trek time s’agrandit, le temps de deux semaines.

Nous continuons d’explorer la grande île de Luçon (l’île de Manille), en nous dirigeant dans la province d’Ifugao, au cœur de la cordillère des Philippines. Précédemment, nous étions à Bataan sur Luçon ; pour relire le récit : Nouvel an trekking dans la province de Bataan aux Philippines.

Il faut huit à dix longues heures de bus pour y accéder, mais croyez nous, ça en vaut la peine. La région regorge de rizières en terrasses, certaines classées au patrimoine mondial de L’UNESCO.

Pour nous suivre sur Instagram :

https://www.instagram.com/trek_time/

Banaue

Notre hébergement se situe à Banaue, une petite ville à 1000 mètres d’altitude. C’est authentique et peu touristique (quasiment que des français).

Quelques randonnées partent du centre. Alors, malgré la fatigue liée à notre courte nuit dans le bus, nous arpentons les rizières de Banaue.

C’est une belle entrée en matière et un bon échauffement pour les jambes.

De jolies pyramides vertes constituées de terrasses faites en terre (et non en pierre comme souvent). Dire qu’elles ont été façonnées il y a plus de 2000 ans.

Hapao

Pour notre deuxième journée, le soleil est au rendez-vous, et c’est dans les rizières d’Hapao que nous marchons.

La plantation du riz s’effectuera dans quelques jours, c’est l’heure du nettoyage.

Les premières pousses sont presque prêtes à être plantées.

La période idéale pour un paysage vert fluo sera au mois de mars. A mi chemin, il y a une source chaude naturelle où l’on peut se baigner, parfait pour se reposer.

Batad

Nous changeons d’hébergement pour ce troisième jour, le trajet s’effectue en jeep, nous montons même sur le toit, bien plus drôle et idéal pour profiter de la vue.

Il faut ensuite marcher une petite demie heure afin de rejoindre le village isolé de Batad, c’est d’ailleurs l’unique accès. C’est un havre de paix, le village est à flanc de montagne, la vue sur un amphithéâtre de rizières est sublime, et le soleil est toujours avec nous.

Nous descendons en randonnée dans ce magnifique paysage, à travers les habitations et les terrasses.

Jusqu’à la cascade de Tappia :

Nous ne faisons pas beaucoup de kilomètres depuis trois jours, mais nos fessiers sont mis à l’épreuve avec le dénivelé et les escaliers interminables.

La nuit sera originale, nous dormons dans une hutte traditionnelle. Il y en a encore quelques unes d’habitées dans le village.

Dernière balade matinale avant de quitter la région. Nous ne nous lassons pas de la vue.

Fin de notre séjour aux pays des rizières

Le retour en bus se fait de jour, cela nous permet de découvrir un paysage tout aussi splendide, des champs de rizières avec des montagnes ondoyantes tout du long. Il nous faudra revenir sur Luçon…