C’est la dernière étape de notre passage au Canada : la Colombie-Britannique, tout à l’ouest du pays.

Nous avons profité de 2 journées à Vancouver avec des bars, des fast-foods et du cinéma. Nous avons également fait une visite guidée sur le thème de « China Town ». En effet, 48% des habitants de Vancouver ont des origines asiatiques. Nous avons appris que l’histoire entre le Canada et les immigrés chinois n’a pas toujours été glorieuse. Il y a eu beaucoup de racisme anti-chinois dans les années 1900. L’influence chinoise est maintenant omniprésente dans cette grande ville, et ne pas y déguster un repas chinois aurait été dommage !

Après cette pause citadine, nous nous dirigeons vers la fameuse île de Vancouver, grâce à plusieurs bus et un ferry. C’est une île de 460km sur 100km. Elle abrite de nombreux parcs protégés avec une végétation luxuriante, de belles côtes et une faune assez riche.

Baptiste est toujours embêté avec sa cheville, nous louons alors une voiture, rien n’est prévu, nous avons 8 jours devant nous pour découvrir cette île adorée des canadiens.

Nous avons rédigé un petit retour d’expérience sur l’équipement que nous utilisons pour les treks (sur la page Le Projet), n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

Pour nous suivre sur Instagram :

https://www.instagram.com/trek_time/

Jour 1 : Ville de Victoria

La veille, nous nous sommes fait embarqués dans une soirée Bingo musical, dans un pub proche du camping, une sacrée ambiance !

Nous commençons notre road-trip par la visite de Victoria : capitale de la Colombie-Britannique à la pointe sud de l’île.

C’est une jolie ville aux notes anglaises, avec un port où décollent des hydravions, mais aussi le parlement, un beau China-Town et un quartier de maisons flottantes.

L’île de Vancouver est aussi réputée pour ses spots de surf :

Jour 2 : West Coast Road

Nous remontons la côte pacifique dans le parc national Pacific Rim. Petite pause à French Beach pour admirer les surfeurs.

Après une petite marche de 1,5km sur une plage de galets, nous nous arrêtons au camping d’arrière-pays Sombrio East. Pas d’emplacements pour ce camping, il faut s’installer sur la plage en s’assurant d’être au dessus du niveau de la mer au moment de la marée haute.

À deux pas de la tente, nous découvrons une chute d’eau cachée, sublime !

Nous passons la soirée devant un beau coucher de soleil, seuls au monde.

Jour 3 : Lac Cowichan

Les plages de l’île sont parsemées d’étranges algues, qui ressemblent à des neurones de 3m de long :

Poursuite de la West Coast Road jusqu’à San Juan River puis nous rentrons dans les terres jusqu’au lac Cowichan.

Nous nous trouvons un camping d’arrière-pays au bord du lac et nous dînons en compagnie d’une chouette curieuse.

Jour 4 : Route vers Telegraph Cove

Il pleut, nous décidons de faire beaucoup de route aujourd’hui. Nous arrivons à Telegraph Cove au nord de l’île. C’est un tout petit village réputé pour ses excursions en mer afin de voir baleines et orques.

Nous préférons (les tours en bateau étant très chers) nous programmer une randonnée le long de la côte pour essayer de les voir, et peut-être croiser un ours, il y en a beaucoup dans cette partie de l’île.

Nous dormons au camping en pleine forêt. Une biche nous accueille à notre arrivée :

Pendant le repas, des geais bleus nous rendent visite.

Jour 5 : Blinkhorn Peninsula 1/2

Au programme : deux jours de randonnée (7,7km) avec bivouac sur une presqu’île (Blinkhorn Peninsula). Le sentier est très boueux, glissant, parfait pour rééduquer la cheville de Baptiste. C’est dans une jolie forêt, très dense, le long du littoral. Nous nous arrêtons à un superbe point de vue sur le détroit de la Reine-Charlotte et ses nombreuses îles, mais les orques et baleines ne se montrent pas.

Nous poursuivons jusqu’à être bloqués par la mer. La marée étant haute, elle recouvre la bande de terre qui permet d’accéder à la péninsule de Blinkhorn. Nous attendons une heure à peine que la marée baisse et nous voici sur l’île, mais le camping d’arrière-pays ne semble pas être ici, impossible de poser la tente.

Nous installons notre camp en quittant la péninsule, au bord de l’eau.

Jour 6 : Blinkhorn Peninsula 2/2

Retour sur nos pas, malheureusement nous n’avons pas croisé d’ours. La randonnée était sympa, plutôt sportive avec ce terrain glissant et jonché de troncs d’arbres.

Nous reprenons la voiture pour redescendre au centre de l’île. Nous nous baladons à Cathedral Grove, une forêt avec de gros arbres, certains étaient déjà là avant que Christophe Colomb ne découvre l’Amérique.

Jour 7 : Tofino

Nous nous rendons de nouveau sur la côte pacifique. Nous longeons le littoral, en voiture et à pieds, jusqu’à Tofino. Il fait beau !

Nous dormons à Wya Beach, en front de mer, c’est vraiment superbe. Le coucher de soleil et le ciel étoilé nous régalent.

Il y a peu de pollution lumineuse, on voit très bien la voie lactée :

Jour 8 : Ucluelet

Malgré la pluie, nous visitons le village de Ucluelet, au sud de Tofino. Petite balade en forêt à pied, puis en voiture pour se protéger de la pluie. Pas d’ours, mais des écureuils et un jeune cerf.

Canada : The end

Globalement, le temps n’a pas été génial durant ces 8 jours, nous sommes plutôt contents d’avoir opté pour un road-trip, nous aurions pris beaucoup d’eau avec un trek d’une semaine.

Nos coups de cœur : regarder le soleil se coucher sur l’océan Pacifique, randonner dans la forêt dense de Telegraph Cove et arriver devant un superbe panorama sur les îles du détroit.

Nous avons parcouru près de 1700km durant ce road-trip.

Petite vidéo de notre Road-Trip :