Avant de rejoindre le dernier pays de notre tour du monde, nous faisons escale en Thaïlande, à Bangkok pour quelques jours. Nous avons envie d’une dernière dose de chaleur et de fruits tropicaux.

Pour nous suivre sur Instagram :

https://www.instagram.com/trek_time/

Nous dormons dans un quartier sympa, au nord de Talat Yot. C’est calme, il y a de nombreux petits restaurants où se côtoient touristes et locaux.

Les batteries sont parfaitement rechargées après un pad thaï (nouilles sautées), et un mango stick & rice (mangue, riz gluant et lait de coco). La gastronomie thaïlandaise nous ravie. Histoire de bien digérer, un massage est nécessaire.

C’est bon, nous sommes parés pour visiter Bangkok !

Attention, le centre de Talat Yot est bien moins calme, c’est la zone des boutiques, bars et restaurants pour touristes.

Bangkok, siège de la monarchie

Au fil de ces quelques jours, nous parcourons différents secteurs de la ville à pieds et en bateau. Nous visitons des temples, testons des restaurants de rues ; passons devant de nombreux magasins vendant d’immenses Bouddhas et autres dorures.

Les photographies du roi Rama X, intronisé en 2016 après la mort de son père Rama IX qui était très apprécié des thaïlandais, sont présentes partout dans la ville ; ainsi que des bannières et drapeaux jaunes, symboles de la monarchie.

👑 En Thaïlande, évoquer la vie privée du roi est un crime de lèse-majesté, passible de 15 ans de prison, donc nous en profitons maintenant que nous n’y sommes plus pour raconter quelques anecdotes à son propos. La plus drôle, c’est sûrement le grade de son caniche nain Foo Foo : maréchal en chef de l’armée de l’air royale, rien de moins ! Moins drôle, il a eu 4 femmes : sa cousine, une actrice (qu’il a répudié, et déshérité ses 4 fils), une troisième qu’il a épousé en secret (déchue de son titre royal et plusieurs membres de sa famille sont en prison pour lèse-majesté), et finalement l’une de ses gardes du corps. Et sinon, il aime piloter son Boeing 737 en Allemagne et se faire servir par du personnel à genoux. Bref, un souverain « humble et équilibré », qui dirige la Thaïlande vers une monarchie absolue…

Bon, sinon, l’atmosphère est plutôt paisible pour une capitale, les petites habitations s’étalent jusqu’aux trottoirs, les Thaïlandais sont dehors, beaucoup font la sieste, c’est qu’il fait chaud !

Au fil de l’eau

La ville s’est construite autour de canaux, les klongs, ce n’est pas Venise, mais certains endroits sont mignons. D’autres un peu moins : les canaux servent d’égouts…

Nous avons beaucoup aimé nous promener sur les pilotis du quartier de Khuha Sawan, près de la maison des artistes.

Il est aussi possible de faire des balades dans les canaux en long Tailed boat, mais le coût est assez élevé.

La rivière est remplie d’énormes poissons, des sachets de « gâteaux » pour poissons sont vendus, beaucoup les alimentent, comme ce petit garçon.

Il y a de nombreux bateaux bus dans la ville ; la ligne la plus commune est celle qui navigue sur le fleuve Chao Phraya et desserre de nombreux sites touristiques.

Tout ce qui brille

Bangkok est réputé pour ses nombreux temples. Juste à côté de chez nous se trouve le temple Bowonniwet. Le silence règne devant l’autel du Bouddha, c’est agréable.

En fin de journée, afin de profiter du soleil tombant, nous visitons le Wat (temple) Arun.

Sa façade est composée de mosaïques incluant des coquillages.

L’ensemble est vraiment magnifique, et plus on s’approche plus on apprécie les détails.

Le coucher de soleil de l’autre côté du fleuve est à tomber par terre !

Le Wat Pho accueille quant à lui un Bouddha couché de 46 mètres de long et 13 mètres de hauteur. Il est très impressionnant.

Les bâtiments et bouddhas tout autour forment un mélange de dorures, couleurs et formes très esthétique.

Un immense Bouddha de la taille d’un immeuble est en construction au Wat Paknam, toujours plus !

Une magnifique stupa de verre se trouve à l’intérieur de ce temple.

Non loin de Paknam, se trouve le temple Khun Chan, plutôt orginal :

Marchés en tout genre

Bangkok regorge de marchés, les plus célèbres sont les marchés flottants, que nous n’avons pas pu visiter car les plus authentiques sont actifs uniquement durant les week-ends.

Nous voyons tout de même quelques vendeurs en bateau au marché Takien.

Il y a également un temple à côté du marché, assez kitsch !

Au sous sol, on trouve même un bouddha auquel on peut jeter une pièce dans le trou du nombril !

Le second marché dans lequel nous nous promenons est immense, c’est le marché Nonthaburi. Il y a de délicieuses odeurs, ça tombe bien, c’est l’heure de déjeuner. Nous testons pleins de choses : petites crêpes, beignets, riz gluant, etc.

Il semble aussi que ce soit l’heure de la sieste…

Pour terminer notre tour des marchés, nous voilà dans le monde des fleurs. Toutes les offrandes pour les temples sont assemblées ici.

Bangkok c’est terminé, nous nous envolons maintenant vers Katmandou !